La FGRCF a 100 ans !

La FGRCF a cent ans et à cette occasion nous avons œuvré à différentes actions pour fêter cet anniversaire exceptionnel ! Nous vous proposons de retrouver ici le film spécialement réalisé pour cet événement, ainsi que le discours prononcé par M. Noël Marquet, président de la FGRCF, durant cette soirée anniversaire du 7 décembre 2017.


Le film du Centenaire de la FGRCF


Nous avons le plaisir de partager avec vous le film réalisé à l’occasion de notre centenaire. Le film raconte, dans une approche de type « muséographique », les cent ans de la Fédération au travers des métiers qu’elle représente et des hommes et des femmes qui la constituent.
Nous tenons à remercier tous les adhérents qui nous ont envoyés des objets et documents. Faute de place et de temps, nous n’avons pas pu tous les insérer dans la vidéo, un diaporama a donc été créé, il est téléchargeable ci-dessous.

Powerpoint - 71.3 Mo
Diaporama centenaire


Discours de M. Noël Marquet, Soirée Centenaire FGRCF


Bonsoir à toutes et à tous,

Avant toutes choses et avant même de vous présenter le film que nous avons réalisé pour la célébration de notre centenaire, je tenais sincèrement à vous remercier toutes et tous d’avoir répondu à notre invitation et d’être ici ce soir pour cet anniversaire si particulier.
Permettez-moi de saluer tout particulièrement Monsieur Philippe Gaufrès, directeur adjoint de la Caisse de Prévoyance, Monsieur Philippe Laumin, Mme Christine Cheymol et Mme Marie-Noëlle Polino qui représentent ce soir la SNCF à nos côtés, et de me réjouir en cette occasion, du moins je pense pouvoir le faire, des excellentes relations que nous entretenons.
Merci également à tous les représentants des associations qui sont à la fois nos partenaires et nos amies depuis de nombreuses années.
Sans oublier, bien entendu, les administrateurs et les animateurs qui constituent les forces vives de la Fédération.
Ce soir, il me semble particulièrement important de remercier un homme. Il n’est plus parmi nous, mais il y a cent ans, jour pour jour, il déposait les statuts de notre fédération.
Il s’agit de Charles Kessler.
Il en fut le premier président et j’en suis aujourd’hui le quinzième.
Depuis, la vie de la Fédération, comme la vie des cheminots et de leurs familles, comme toute la société française, a connu des transformations très profondes. Tout cela vous le verrez dans le film qui va suivre, mais permettez-moi d’insister sur quelques points :
- Entre 1917 et la fin des années 1970, nous avons connu toute une ère d’avancées sociales majeures, comme la reconnaissance du statut de cheminot retraité voulue par Kessler et ses pairs.
- Ces progrès, nous les avons acquis parfois de haute lutte après d’âpres négociations.
- Mais depuis cette époque, jusqu’à aujourd’hui et peut-être encore plus demain, le combat de la Fédération porte sur la préservation de ces acquis, surtout si un régime unique devait voir le jour...

En revanche, une chose n’a pas changé depuis cent ans, c’est l’objectif de
« maintenir une étroite solidarité » entre les cheminots retraités, quelle que soit leur affectation ou la compagnie où ils ont exercé leur activité. Cette notion essentielle fait partie de nos statuts, et pour cela nous travaillons tous avec force pour créer du lien humain au quotidien à travers nos sections.
Ce lien, nous l’entretenons aussi grâce aux activités et aux voyages que nous organisons pour que tous nos retraités, surtout celles et ceux aux pensions les plus modestes, aient accès à des loisirs de qualité et puissent se retrouver dans des environnements conviviaux.
Nous œuvrons aussi à faciliter l’accès à l’information, que ce soit à travers les pages de notre magazine, Le Cheminot Retraité, ou via notre site Internet récemment refait entièrement.
Avec la technologie moderne, nous avons aussi pu faciliter les échanges entre le siège et les sections locales, et directement avec les adhérents, pour répondre à toutes les questions et remplir notre mission, les aider au mieux de nos capacités.
Ce lien dont je vous parle doit continuer à nous unir ; nous le renforçons, nous le modernisons également pour que les nouvelles générations de retraités nous rejoignent et le fasse vivre à leur tour.
Parce que, contrairement à ce que l’on pourrait croire ou entendre, une fédération centenaire n’est pas une vieille dame. Ce soir, la FGRCF célèbre tout simplement ses cent premières années et compte bien continuer à défendre les intérêts des cheminots retraités encore de très nombreuses années, tout en s’adaptant aux nouveaux besoins d’accompagnement.
Merci de votre attention, et bonne projection !